A VOIX HAUTE

Et si, on lisait à voix haute ?

Les élèves de la classe de 6ème5 du collège Jean Deconinck de Saint Pol sur Mer participent au concours de la session 2021 «Si on lisait… à voix haute !» proposé par France 5 en partenariat avec Eduscol. Un concours qui consiste à lire des textes à voix haute avec entrain.
Ce projet a été lancé pour la première fois en 2020 par le présentateur, François Busnel en collaboration avec la Grande Librairie. Plusieurs collèges-lycées de toute la France participent à cet événement. Les meilleurs d’entre eux seront sélectionnés pour la demi-finale qui sera annoncée le 9 mars, ainsi ils disposeront d’un mois pour se préparer à lire leur texte de la meilleure des façons. Suite à cela, pour la finale, ils devront envoyer une seconde vidéo au jury avec la lecture d’un nouveau texte ; les dates limites sont du 1er au 12 avril 2021. Les enseignants de chaque établissement ont le rôle de choisir chaque texte que liront les élèves. Ce concours sera donc publié sur la chaîne télévisée «Lumni» et la grande finale en direct sur « France 5 ».

Des lecteurs au collège Jean Deconinck ?

Pour cette seconde édition, quatre élèves de 6ème5 ont été sélectionnés : Morter Eden, Ballet Moussa, Laversin Flavie et Bloquet Loann. Ils sont encadrés par le documentaliste, M Bazile, ainsi que leur professeure de Français, Mme Eloy-Defauw.
Pendant plusieurs jours, ils se sont entraînés à lire une partie du livre « Je marche dans la nuit par un chemin mauvais » d’Ahmed Madani chez eux, lors d’ateliers lecture le midi encadrés par les professeurs afin de le lire parfaitement et de façon expressive. Le vendredi 5 février 2021, les quatre concurrents se sont entraînés pour la dernière fois afin d’être filmés dans l’heure qui suit dans le but d’envoyer la meilleure vidéo pour la demi-finale. « Je suis content(e) de participer à ce concours » déclarent les quatre candidats. Ce texte étant inconnu de tous ils ont dû le lire à plusieurs reprises : « j’ai lu plusieurs fois le texte en essayant de me mettre dans la peau du personnage. » explique Flavie. « Nous avons tous nos chances de gagner. » affirme Loann. En effet, s’ils ont été choisis par leur professeur ce n’est pas sans raison. Le texte d’Ahmed Madani a été apprécié de tous, effectivement. « Je suis plutôt satisfait du texte car la partie est expressive » informe Moussa. Pour lire un texte de la meilleure des façons, voici ce que nous conseille Eden : « Il ne faut jamais stresser et faire comme s’il n’y avait pas de public ». Après un long moment de réflexion et en concertation avec d’autres enseignants, les professeurs ont finalement choisi d’envoyer la vidéo de Flavie Laversin pour participer à la demi-finale. Bravo à elle ! Nous félicitons tout de même les trois autres participants pour leur courage et leur investissement. A partir du 8 mars, la plateforme dédiée révélera les résultats.
                                                                                                                                                                    par Deswarte Manon et Souvignon Lisa